Pierre Rouy-Cartier

L'ultime lettre

Livre nominé pour le Prix littéraire LEA 2016 - Catégorie roman contemporain

Résumé de l'ouvrage - Roman contemporain 

La famille est souvent considérée comme un lieu d’épanouissement pour chacun, mais quand il y a des secrets et des non-dits qui distillent sournoisement leur poison dans les méandres des relations, l’irrémédiable peut survenir.

Vous allez découvrir dans L’ultime lettre de Pauline à son fils Jules au travers d’un enchaînement inéluctable de faits et de sentiments, les enjeux cachés d’une vie égarée dans la préservation des apparences.

L’ultime lettre est un roman qui ne vous laissera pas sans réflexion sur la vérité et la sincérité des sentiments d’une mère à l’égard de son fils.

 

Un passionné, un auteur...

Diplômé d’une école de commerce, il débute sa carrière professionnelle dans l’audit et la poursuit dans la finance internationale en Europe et aux Etats Unis.

  • Ame nomade. Après Paris, Dublin et Bruxelles, il vit maintenant entre Londres et New York. « J’essaie néanmoins d’aller le plus souvent possible dans notre maison en Toscane ».
  • Passion littéraire. « J’ai toujours lu, aussi loin que je me souvienne. C’est pour moi un plaisir nécessaire de savoir qu’un livre m’attend ». Les auteurs qui l’ont marqué : Léo Pérutz, Joseph Roth, Stefan Zweig, Hermann Hesse, Henry Bauchau, Marguerite Yourcenar, mais aussi des écrivains actuels comme Philip Roth, Patrick Modiano, Michael Cunningham, Alessandro Baricco.
  • Fibre artistique. Il aime la musique, il a notamment initié avec sa famille une série de concerts dans le couvent de son village toscan. Il s’intéresse à l’art contemporain et à l’Art Déco (principalement la dinanderie et l’art verrier). Il apprécie l’opéra, le théâtre et la danse, et va régulièrement voir les nouvelles productions, surtout quand elles permettent de porter un regard neuf sur la société.

«  Dans un même mouvement, les hommes produisent les œuvres et se construisent en les contemplant. C’est si intimement imbriqué, explique-t-il, que l’art ne peut que favoriser le dialogue et la connaissance réciproque ».

  • Racines endeuillées. Ayant dû affronter très jeune des morts successives dans son entourage familial, il a réfléchi à la répétition d’une même histoire d’une génération à l’autre, à ses possibles conséquences sur le psychisme d’un adolescent, à la résilience dont peuvent faire preuve certaines personnes confrontées à la mort violente d’un de leurs proches. Cela l’a amené à réfléchir également sur l’héritage des traumatismes, la transmission des secrets de famille et leur interprétation consciente ou inconsciente.

Pour aborder ces thèmes, il a choisi de mettre en scène dans ‘L’ultime lettre’ une mère qui doit affronter la pire des épreuves, le suicide de son enfant.

     Les Editions Abordables

 

ISBN : 978-2-37431-019-0                                                                        Prix public TTC : 17,90 €