Edith PAYEUX

La citadelle engloutie

Roman

Héloïse et Louis, tous deux passionnés de musique, forment un couple atypique par leur différence d’âge considérable, ce qui n’a pas manqué de faire jaser leur entourage.

Rien ne les empêche de s’aimer et de s’installer à Montreuil sur mer…

Malheureusement, Louis apprend qu’il est atteint d’un cancer du poumon et c’est à Héloïse que l’on confie « neuf mois, douze mois au plus ».

Le couple tente de vivre avec cette menace et Héloïse tourne sur le chemin de ronde, comme autour de leur vie sans avenir.

La citadelle engloutie, un roman vrai…


ISBN n°  937-2-37431-117-3                                                                           Prix public TTC :  8,90 €

 

Une musicienne, une auteure…

A 68 ans, elle publie deux premiers romans,

A 16 ans, admissible au Conservatoire Supérieur de Musique de Paris, Edith Payeux se destinait à une carrière de violoniste, avant de se consacrer finalement à la littérature classique et à la philologie antique. Agrégée de Lettres Classiques, elle enseigne en Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles, et publie des articles et ouvrages de Culture Générale, entre 2001 et 2013. Elle donne actuellement des conférences sur le rôle des femmes dans l’histoire de la littérature.

Au sein de la Ligue des Droits des Femmes présidée par Simone de Beauvoir, elle co-fonde le premier foyer pour femmes battues en France, en 1977, à Clichy. A l’époque, on découvre le problème des violences faites aux femmes.

Elle réalise, en collaboration avec Elisabeth Dély, une exposition satirique sur les stéréotypes de genre dans la publicité : « Publicité, tu t’es trompée d’histoire d’amour », financée par le Ministère des Droits des Femmes, en 1983. L’exposition, inaugurée au Forum des Halles à Paris, avec la Ministre Yvette Roudy, en présence de personnalités du monde publicitaire et journalistique, connaît un vif succès médiatique en France et à l’étranger (Canada, USA, Japon…). Aujourd’hui archivée à la Bibliothèque Marguerite Durand à Paris et au Centre Universitaire d’Angers, l’exposition est de nouveau disponible, actualisée sur diaporama.

Aujo;urd’hui, elle se partage entre Paris et la campagne brayonne où elle se consacre à l’écriture

Les Editions Abordables